Consultation sur les Principes Organisationnels des Activités d’appui gestion en agences et en plateformes

La Consultation présentée à ce CCE s’inscrit dans le projet « Perspectives Plateformes Agences » dont l’objet est de faire évoluer dans un premier temps le 39 49 et les activités des PAG et des Plateformes puis dans un second temps, à venir, le 3995.

Ainsi, au 39 49, pour les questions indemnisations, les travailleurs privés d’emploi
identifiés se voient dorénavant orientés vers leur agence de proximité. En cas d’attente, un
message vocal (MEVO) est enregistré et transmis en courriel via mail.net (cette modalité
de contact devient la norme pour les questions liées au Conseil pour les DE en modalité
de suivi renforcé).


Les activités de Gestion et d’Appui se trouvent partagées entre PAG et Plateformes. Au
sein des agences de proximité, les tâches des PAG se voient orientées vers la Gestion de
la Liste et des courriers, l’appui aux Prestations et la Logistique et le Secrétariat, alors que
les Plateformes se voient segmentées entre l’Appui aux DE (Formation, Aides/Mesures/
Prestas), l’Appui à la gestion de compte/contentieux et l’accueil téléphonique.
Ces évolutions organisationnelles pourront se traduire par un avenant à la Gestion
Prévisionnelle des Emploi et des Compétences selon les diagnostics réalisés par les
Directions Régionales.
La CGT Pôle emploi est favorable au renforcement de tous les services de proximité
à même de répondre aux besoins de tous les usagers de Pôle emploi.
En ce sens, les retours en agence des appels téléphonique (aujourd’hui limités à
l’indemnisation) et l’affirmation de la nécessité (et le renforcement) des Pôle Appui en
Agence pourraient apparaître comme positifs.
Dans un contexte de réduction massive d’effectifs, présents et à venir, de
renforcement des équipes de Contrôle de la Recherche d’Emploi au détriment des
conseillers accompagnant les travailleurs privés d’emploi et d’une Gestion
Prévisionnelle des Emploi et des Compétences qui a considérablement affaibli notre
mission et le nombre des conseillers en charge de l’indemnisation, la
systématisation du transfert des appels téléphoniques en agence va accroître la
charge de travail des collègues indemnisation et détériorer des conditions de travail
aujourd’hui déjà détestables.
Les Pôle Appui Gestion – aujourd’hui inexistants sur de nombreux sites – se voient confier
des activités limitées et l’annonce d’une GPEC Appui est le prélude à la mise en oeuvre de
mobilités professionnelles et géographiques forcées (notamment pour les agents exerçant
leur activité en plateforme).

Par ailleurs, dans le cadre de la mauvaise classification, le
rattachement des Conseillers à l’emploi ou GDD exerçant leur activité en plateforme en
Gestionnaires Appui ou Chargé d’Accueil et d’Information est déjà une régression en
termes de perspective de carrière.

La CGT Pôle emploi défend l’ensemble de nos missions, l’ensemble de nos métiers et
l’ensemble des agents. L’heure n’est ainsi ni aux réductions ni aux redéploiements
d’effectifs mais bien au contraire à leur accroissement et aux recrutements d’agents
titulaires pour répondre aux besoins des usagers au regard de nos missions dans un
contexte de hausse continue du nombre d’inscrits à Pôle emploi.
La CGT Pôle emploi et ses élu-e-s au CCE émettent donc un avis défavorable sur les
Principes Organisationnels des Activités d’appui gestion en agences et en
plateformes
Votes
Pour : CFTCContre : CGT, SNU, FO, CFDT – Abstention : CGC, SNAP

Déclaration CGT

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *