La Loi de Programmation des Finances Publiques 2018-2022 du 21 janvier 2018 votée par le Parlement impose à notre Ministère de tutelle de faire 4 Milliards d’€ d’économies entre 2018 et 2020 (passant d’unbudget total de 16,68 Mds en 2017 à 12,68 Mds en 2020).

Cette politique s’inscrit dans les choix gouvernementaux de supprimer 50 000 postes dans les services del’Etat d’ici 2020. Le rapport CAP 2022 préconise des restrictions budgétaires, et s’attaque à l’ensemble de la Fonction Publique. Il réclame des suppressions de postes, un accroissement du recours aux contrats courts et à la précarité, l’abandon de missions publiques par des privatisations et/ou des transferts de missions aux Collectivités Territoriales. Une Loi est annoncée en 2019 pour mettre en oeuvre ces funestes objectifs !

 

 

appel à la grève

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *