Services civiques : Charlie Chaplin de retour à Pôle Emploi

Services civiques : Charlie Chaplin de retour à Pôle Emploi

Dans tous les domaines le manque de personnel est flagrant à Pôle emploi. Les tailles des portefeuilles sont en inadéquation avec la réalité d’un véritable accompagnement pour un retour à l’emploi. Les effectifs GDD sont en souffrance dans de nombreuses agences et traitent les attentes avec les moyens du bord, devant faire face aux nombreuses interpellations des demandeurs d’emploi comme le montre l’explosion des mails.nets.

Dans nombre d’agences le pôle appui a disparu depuis longtemps, les agents doivent assumer cette charge de travail en supplément de leur déjà longue journée quotidienne. Pôle emploi avait trouvé la solution miracle pour ne pas embaucher, tout sauf ça ; recruter des salariés à mi-temps sur un contrat précaire pour réaliser le travail des agents : les CAE.

La CGT a combattu ce recrutement et demandé leur titularisation car c’était un vrai travail pour un demi-contrat, l’établissement reconnait qu’il manque de personnel mais y répond par du temps partiel. Aujourd’hui la logique est encore poussée plus loin et c’est un retour aux Temps Modernes de Charlie Chaplin avec l’engagement des Services Civiques. Pourquoi ne pas dire un Emploi Civique ? Tout simplement car ces jeunes ne signent pas de contrat de travail à leur arrivée chez nous, ne cotisent pas au chômage donc ne percevront aucune allocation à l’issue et bien sûr ne cotisent pas à la retraite. Bref, tout simplement une période blanche dans leur carrière professionnelle. Par contre quitte à ne pas profiter d’un véritable statut d’agent Pôle emploi autant en réaliser le travail ! Et où trouve-t-on bien entendu nos services civiques : en poste d’accueil, là ou nerveusement, physiquement c’est le plus dur, à l’endroit même où les questionnements divers de notre public nécessite le plus de connaissances.

Rassurez-vous, la plupart d’entre eux n’ont pas eu de formation ….. Dans cette logique, la Cour des Comptes vient de relever l’usage abusif des services civiques par Pôle emploi. Et cela n’est pas anodin.

La CGT exige que tout travail mérite un contrat de travail et un salaire ! Face au manque de personnel, comment notre Direction Générale appliquera les directives du ministère du Travail pour réduire encore les postes ? Encore plus de services civiques, ou est-elle simplement en train de préparer le transfert de la compétence « emploi » aux régions avec le transfert au privé qui l’accompagne….. ?

Que perçoit un « collègue » en service civique ? Pour 24h par semaine

  • Indemnité versée par l’Etat 472,97 €
  • Indemnité versée par Pôle Emploi 107,58 €
  • Tickets restaurants 0 €
  • Cumul ARE / Service civique non
  • Cumul RSA / Service civique non

 

Version imprimable

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *