UNE DERNIÈRE SÉANCE POUR DES VIRGULES… ET UN BRAS DE FER AVEC LE GOUVERNEMENT

Après une négociation sur la formation professionnelle terminée tard dans la nuit, une dernière séance de la négociation sur l’assurance chômage a apporté quelques modifications quasiment cosmétiques au dernier projet de la réunion précédente.

Mais l’articulation des deux négociations dessine la même logique : subordonner les politiques publiques de formation et d’emploi aux besoins des branches professionnelles sur un bassin d’emploi, ce qui n’est pas sans rappeler l’article 1 de la Loi El Khomri.
Le texte mis à la signature propose au gouvernement une usine à gaz pour ouvrir des droits à allocation à environ 10 000 salariés démissionnant dans le cadre d’un « projet réel et sérieux » d’évolution professionnelle, un vague régime de solidarité pour les indépendants, une déclaration d’intention non contraignante à négocier dans toutes les conventions collectives le recours aux contrats courts…

Echo Négo n 8 – Assurance chômage

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *